Le beau et le vrai

La raison qui me pousse, et qui pousse, je suppose, le comité de sélection, à embarquer dans l’aventure de nouveau, c’est qu’il reste des choses à dire, des choses à prouver, et qu’à réfléchir pendant deux ans, on apprend de nos erreurs passées.

Chambre 4 (Pour en finir avec le Refuge)

Et j’étais fier. Fier d’être ivrogne ? Non, pas du tout. Fier de créer, fier d’être artiste (lol), fier d’être fondamentalement libre. C’était ce qui importait pour moi. Qu’importe le nombre de soir où j’avais envie de me pendre dans mon garde-robe.

Chambre 3 (Des topes et des pactes)

« Les chiens n’aiment pas le bâton, les hommes n’aiment pas la vérité. » Proverbe tibétain.   D’ordre et d’idée, je tiens déjà à t’informer. Je ne te tiens responsable de rien. Tout ce qui est écrit ici s’est passé parce que je l’ai bien voulu. Ceci étant réglé, je passe à l’ami, l’ennemi, le…

Chambre 2 (Au commencement, le noir)

Motel ; 11 chambres, 11 textes, 11 souvenirs épurés et approximatifs, 11 fois où j’ai été marqué au fer, mes excuses. _________________________ Once again, we are hungry for a lynching That’s a strange mistake to make Life in a Glasshouse, Radiohead 10 817 messages et quelques. Je ne suis pas remonté jusqu’au début. Je ne sais…

Le long corridor / outro.

J’ai traqué la famine du long de ton cou jusqu’au dead end de ton corps. La fin de l’été frappe les thermostat dans une dernière vague scélérate de chaleur. Pour trente minutes passées sur le plancher, les degrés grimpent de un, bientôt, quand je sortirai, ma vue oscillera pour cause d’humidex élevé, au loin, je verrai une…

La peur (Full digipack bonus n’ shit)

Pitches-moi des tomates, mais plus jeune, quand j’m’essayais avec une fille, pis qu’elle me disait qu’elle avait peur, peur de fourrer, de s’engager, peur d’avoir mal encore, ça me faisait chier. Ça me faisait rire. Ça me faisait faire tous les temps, mais j’ai jamais réfléchi à ça. Prends ça comme un prémice à tout…

Midnight Screening / 21 septembre

-1- As-tu continuer d’écrire ? / J’demandais parce que moi j’trouvais ça bon / À c’t’époque là j’trouvais que c’t’ait de la dompe / Astheure j’apprécie plus tsé / Je sais qu’on est pas venu icitte pour parler de littérature / C’est plate que t’aies pas fini l’école icitte / J’ai vu tes photos de…

La Chambre (ou le pseudo journal-intime)

Et je rêve parfois la nuit / Que je me réveille ailleurs /J’ouvre la porte un matin / C’est un immense jardin / Une femme vient en rêve / Me visiter chaque soir / Ne me laisse pas tomber / Me dit-elle sans pitié Qui est elle je ne sais / Celle qui calmera mes…

La symphonie des fusibles.

On s’enduit le boute de marde, pas de lube / C’est pas plus correct, mais au moins on y met la totale.

Le trou .

Une lettre à la fille que je n’ai pas encore.

«Comment te raconter plus concrètement que ton cours de philosophie 102 ce qu’est un être humain au vingt-et-unième-siècle ? »